Chinese (Simplified)EnglishFrenchGermanItalianJapanesePortugueseRussianSpanish

Indiens séminoles

27 janvier 2015  /   23 views
By anne@25saul
Posted: Updated:
0 Comments

Des Indiens séminoles, Miccosuke et de leurs rites funéraires

Les Everglades, marais de Miami, ont été habités par les Séminoles fuyant le gouvernement américain désireux de les chasser en Oklahoma, d’où trois guerres successives, dites « Guerres séminoles ». Les Indiens Miccosuke s’étaient joints à eux dès le 17ème. Séminole dérive de l’espagnol cimarron -« vivant sur les cimes » , c’est un mot emprunté aux Arawaks qui désigne des animaux domestiques qui retournent à l’état sauvage comme le cochon- : ce fut le nom donné aux esclaves fugitifs. Leurs villages sont souvent construits sur des levées de terre au milieu des marais.
Ce territoire Miccosuke, créé en 1962 sur la terre de leurs ancêtres, après leur séparation d’avec les autres Séminoles de Floride, a permis à ces Indiens de développer une économie basée sur les spectacles traditionnels et ceux de lutte avec les alligators. En 2006, consécration de leur réussite quand ils achètent la chaîne Hard Rock Café !
Nous n’avons pas de photos de cimetières : les Séminoles n’enterrent pas leurs morts, le plus souvent ils les déposent sur la terre, dans les bois, en les couvrant de lianes et de branches, afin que les animaux sauvages ne puissent s’en approcher. Parents et amis viennent régulièrement pendant des années, couper l’herbe alentour, afin que le feu que l’on met souvent dans les forêts ne puisse les consumer. Ils déposent aussi leurs morts dans de vieux troncs d’arbres, parfois à une grande élévation. Historiquement, la famille ne doit pas être en contact avec un défunt. On laisse le corps sur un « chickee », maison ouverte de chaque côté, au toit de chaume. Une fois le corps déposé, la famille lève le camp, on abandonne le défunt et on part en voyage. On disperse les objets lui ayant appartenu dans un marais. Cette pratique existe de nos jours.

seminole-indians-1

Village Séminole

 

Laisser un commentaire