Cimetière des fous

1 avril 2008 0 Par anne@25saul
Cimetière des fous

MAINTENONS LE SOUVENIR DU
CIMETIÈRE «DES FOUS»

LA MÉMOIRE NÉCROPOLITAINE  À CADILLAC LE 9 FÉVRIER 2008
SOUS LA CONDUITE DU DÉFENSEUR DE LA SAUVEGARDE DU CIMETIÈRE
LE PROFESSEUR BÉNÉZECH
État actuel des lieux
cadillac-2.jpg
photo André Chabot

[dropcap text_color= » » background_color= » »]P[/dropcap]arcelle du cimetière communal créé en 1920, ce cimetière «des fous», réservé à l’inhumation des aliénés de l’asile attenant, contient actuellement 895 sépultures (dont 161 anonymes).
Quelle qu’ait été la religion du défunt, une petite plaque, sur une croix de fer rouillée, dit la date du décès, et ses nom et prénom s’il était répertorié.
Deux espaces particulièrements éprouvants : l’un, le carré des «Mutilés du Cerveau» de la Grande Guerre ; l’autre, la fosse commune où des sacs de plastique laissent voir des ossements, entassés probablement lors de la suppression de quelques rangs. Il fallait «faire de la place», faut-il maintenant accepter la disparition définitive de ce lieu de souvenir au bénéfice d’un parking ?
De 1922 jusqu’à l’an 2000, plus de deux mille défunts, aujourd’hui menacés d’un oubli définitif

 

cadillac-1.jpg
photo André Chabot

«Les hôpitaux psychiatriques départementaux, créés par la loi du 30 juin 1838, constituaient autrefois des lieux d’exclusion, la vie des «internés» se terminant souvent au sein même de l’institution. de ce fait, les asiles d’aliénés possédaient souvent leur propre «cimetière des fous», nombre de défunts n’étant pas réclaméspar leurs familles…. Utilisé de 1922 à 2000, le cimetière de Cadillac compte actuellement 895 tombes visibles, contenant 898 défunts, 161 étant anonymes… L’étude des registres de décès hospitaliers et communaux permet de penser que plus de 2 000 patients reposent dans ce cimetière oublié des autorités et fortement détérioré….»

Extrait de la communication du Professeur M. Bénézech
lors de la séance de la Société Française d’Histoire de la Médecine
du 16 juin 2007