Court-Saint-Étienne

9 avril 2018  /   145 views
By anne@25saul
Posted: Updated:
0 Comments

Goblet d’Alviella 1846-1925

Homme politique belge et professeur d’histoire des religions à l’université  de Bruxelles, il fut député et sénateur. Docteur honoris causa des universités de Glasgow et Aberdeen, Député, nombreuses publications il compte de nombreuses publications.

Franc-maçon, grand maître de 1879 à 1882, dans son Testament philosophique il dit vouloir être enterré selon le rite maçonnique » écossais ancien accepté ».

Il a conçu lui-même son mausolée qui évoque les points communs des religions, et repose dans le cimetière de Court-Saint-Étienne, dans le Brabant-Wallon.

Félicien Rops, à quelque 50 km, repose dans une tombe qui présente un état misérable et les brefs délais de restauration annoncés sur la tombe semblent perdurer !

Il écrit : « Je tâche tout bêtement et tout simplement de rendre ce que je sens avec mes nerfs et ce que je vois avec mes yeux, c’est là toute ma théorie artistique. J’ai encore un autre entêtement, c’est celui de vouloir peindre des scènes et des types de ce XIXe siècle, que je trouve très curieux et très intéressant ; les femmes y sont aussi belles qu’à n’importe quelle époque, et les hommes sont toujours les mêmes. De plus, l’amour des jouissances brutales, les préoccupations d’argent, les intérêts mesquins, ont collé sur la plupart des faces de nos contemporains un masque sinistre où l’instinct de la perversité, dont parle Edgar Allan Poe, se lit en lettres majuscules ; tout cela me semble assez amusant et assez caractérisé pour que les artistes de bonne volonté tâchent de rendre la physionomie de leur temps. »

Laisser un commentaire