Cimetières d’Estonie

28 janvier 2014  /   21 views
By anne@25saul
Posted: Updated:
0 Comments

Les pays baltes, à l’est de la Baltique, partagent essentiellement leurs frontières avec la Russie et la Pologne, qui furent aussi leurs occupants.
Estonie, Lettonie et Lituanie ne furent indépendantes qu’en 1991, et adhérèrent à l’ Union Européenne en 2004.
Cherchons les cimetières dans les forêts où croissent fougères et  muguet géant (l’un d’entre eux se nomme Metsakalmistu soit cimetière de la forêt). Ces grands espaces permettent de vastes carrés qui accueillent plusieurs stèles de formes diverses sur un carré appartenant à une même famille.

À Tallinn, capitale de l’Estonie située sur le golfe de Finlande, une rencontre hallucinante : un éléphant dans Le cimetière de Parnamaë ! Éléphant de pierre, échelle 1, accompagné de son dompteur dont le frère, arrivé -comme pour nous !- de Las Vegas, et rencontré sur la tombe de son père (dompteur d’éléphant lui aussi) nous a indiqué la tombe.
Le cimetière juif est assez récent car ce n’est qu’après le rétablissement de l’indépendance de l’Estonie qu’une véritable communauté juive put se rétablir à Tallinn.
Tallinn, fondée il y a un millier d’années selon la légende, conserve, dans l’église Saint-Nicolas, la seule danse macabre sur toile d’Europe, peinte par Bernt Notke (1435-1509).

baltes

Parnü, ancienne ville hanséatique fondée en 1251, détient le plus ancien cimetière d’Estonie.
Arvo Pärt, né en 1935 au sud de Tallinn et résidant actuellement dans la capitale, composa la musique de ce documentaire.

Laisser un commentaire