Cimetières de Lettonie

28 janvier 2014  /   36 views
By anne@25saul
Posted: Updated:
0 Comments

Riga, fondée en 1201, capitale de la Lettonie et la plus grande ville des pays baltes, est le foyer de protestants luthériens, de russes orthodoxes et… de l’Art Nouveau.
Le cimetière Bralu, ou cimetière des Frères, dit aussi cimetière militaire, fut construit en l’honneur des soldats Lettons qui combattirent dans les rangs de l’armée du Tsar en 1915. La porte mesure 10 mètres de hauteur et 32 de largeur. Les monumentales sculptures de l’entrée et celle de la Mate Latvija (la Mère Lettonie) sont de Karlis Zale, le sculpteur qui réalisa le monument de la Liberté à Rīga. On retrouve cette volonté de créer un art letton puissant et original, style annonçant le constructivisme. Le Cavalier blessé (à droite après l’entrée) est particulièrement émouvant et expressif.
Le cimetière Rainis est éponyme du plus fameux poète Letton  « l’homme letton du 20ème siècle », pseudonyme de Jānis Pliekšāns (1865-1929, date à laquelle il eut droit à des funérailles nationales).

Laisser un commentaire